Mots en Loire

mercredi 10 août 2016

Des nouvelles pleines de soleil...

DSC_0038

Le soleil tire sa révérence à la Pointe de Mousterlin (29)...

DSC_0713

et à la Pointe du Raz (29).

Deux moments de pur bonheur.

A bientôt...

 

Posté par letienne à 23:16 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 26 juillet 2016

Fermé pour cause de vacances...

colos-ete-2013_124632_1375649661

Mais je reviens bientôt,
plus bronzé,
plus salé,
plus léger,
plus bavard...

Passez un bel été vous aussi. A très bientôt.

clip-art-5-Free-Summer-Clipart-Illustration-Of-A-Happy-Smiling-Sun

 

Posté par letienne à 17:25 - Commentaires [4] - Permalien [#]

mercredi 20 juillet 2016

Matinale sérénade.

DSC_0083

Mes rêves sont sortis en tenue d’apparat,
Un vaporeux costume, étamine blanche,
De la fête de nuit... fripé, je me sens Roi.
Glisse sur le lit un songe tiède, voulu...
Je lève mon bras lourd et je frôle ta hanche,
Tu dors, âme tendre, je veille tout ému...

L’air refroidi flotte, fou, autour de notre vie,
Larme claire, trace fine sur le visage
Du Pierrot assoupi auprès de ce grand lit.
Vois ce Pierrot, c’est moi avec mon coeur en gage
D’un bien trop fort amour pour le vivre sans toi.
Sourit un soleil heureux tissant sa brillance
De paillettes pâles. Elles fondent en silence
Sur ta peau nue que je frôle du bout des doigts.

La nature est belle comme une blanche femme
Dans son réveil, engourdie de tiède douceur,
Tremblant encore de sa suave nuit d’amour.
Au creux de l’oreiller elle blottit son âme,
Songeant à ce combat sans farfadet vainqueur.
C’est le matin toujours vibrant du petit jour...

 

 

Posté par letienne à 18:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 11 juillet 2016

Une bulle d'été

Une bulle d’été a déposé son soleil dans un coin du jardin.
Le vent chaud, sucré, est venu taquiner la fin de journée.
Les roses, dans leur velours épais,
se sont dressées comme un désir malin,

Tu as sifflé un air frivole et rempli de folle gaité…

DSC_0073

 

Posté par letienne à 22:26 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 6 juillet 2016

Un jet de lumière

Un jet de lumière jaillit auprès de mon cœur.
Un jet calme et tendre qui me réjouit.
Alors je frémis en attendant l’harmonie d'une rose indifférente
au creux de tes mains savantes.

007


J'attends notre nuit pour me rassurer
dans l'encre claire de tes parfums.
J'espère ce soir qui vient vers nous.
J'espère tes bras pour me réfugier
dans l'alcôve de ton amour.
J'espère ne pas pleurer à la fin du jour
en posant ma tête juste à côté du cœur du monde,
pour enfin rire du mépris du temps...

 

Posté par letienne à 22:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 4 juillet 2016

Lumière

Je ne sais plus où est la lumière,
Ni elle du jour, ni celle de la nuit.
Celle que nous trouvons quand nous savons qu’elle va nous faire du bien ;
Celle qui n’est ni bleue ni blanche, ni chaude ni froide ;
Celle qui tombe du ciel pour éclabousser nos visages ;
Celle qui rit entre deux nuages encore pâles d’un voyage trop long ;
Celle qui vient couvrir l’été de ses ailes jaunes paille ;
Celle qui nous sèche quand le temps est aux larmes ;
Celle qui nous amuse quand les silences sont tristes et muets ;
Celle qui s’invite dans notre vie dès que le noir se faufile dans nos cœurs ;
Celle qui inonde la terrasse des notes d’une guitare un soir de fête ;
Celle qui porte ta main dans la mienne pour un frisson sauvage…

DSC_0004

Je ne sais plus où est cette lumière.
Je ne sais plus qui l’allume.
Je ne sais plus qui la porte.

Ce soir, celle qui dormait dans ma tête a été soufflée par un vent que je ne connaissais pas…

Posté par letienne à 21:37 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 1 juillet 2016

Jeudi à Orly

La lumière grise et bleue inonde les grandes vitres du long couloir
pendant que nos bavardages s’attachent à l’ordinaire.
Nos pas se perdent dans l’indifférence grouillante de la foule.
Le temps s’use au fil de nos piétinements.

C’est l’instant du départ.

Dans nos cœurs, ton vol de nuit déjà nous sépare.

Orly est décidément bien triste avec ou sans Bécaud,
et Brel n’y peut plus rien.

Une bruine silencieuse s’immisce dans nos yeux.
Nos derniers regards sont redoutables.
Tu pars.
Tu t’effaces là où tout nous éloigne.
Là où un monde inconnu te dévore déjà.

Un dernier silence sur ton avion qui se cabre…

jeudi à orly

Et tu n’es plus dans nos bras.

Orly, 20h20, 30 juin 2016, départ pour São Paulo via Madrid.

 

 

Posté par letienne à 18:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 27 juin 2016

Roses roses

DSC_0099

Elles sourient dans l’ombre improbable
d’un printemps qui a le hoquet…

Elles colorent les silences du vent
qui murmure la fragilité de nos espoirs
au cœur de nos oreilles
attentives au caprice du temps.

Roses timides,
chargées de la pluie d’hier,
en attente de celle de demain.

Et l’eau devient perle pour des noces qui nous parlent
de cet avant rieur et prometteur.

Vient le parfum de l’amour au creux de tes mains,
à la lisière de ton sourire…

La boucle se boucle toute seule.

 

Posté par letienne à 22:02 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 21 juin 2016

Le buffet. Octobre 1870.

DSC_0471

C’est un large buffet sculpté ; le chêne sombre,
Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens ;
Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre
Comme un flot de vin vieux, des parfums engageants ;

Tout plein, c’est un fouillis de vieilles vieilleries,
De linges odorants et jaunes, de chiffons
De femmes ou d’enfants, de dentelles flétries,
De fichus de grand’mère où sont peints des griffons ;

- C’est là qu’on trouverait les médaillons, les mèches
De cheveux blancs ou blonds, les portraits, les fleurs sèches
Dont le parfum se mêle à des parfums de fruits.

- O buffet du vieux temps, tu sais bien des histoires,
Et tu voudrais conter tes contes, et tu bruis
Quand s’ouvrent lentement tes grandes portes noires.

 Clin d'œil amical à mon poète fétiche...

Posté par letienne à 22:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 18 juin 2016

Un baiser

Je guette l’instant fugace où mon baiser tendre s’infiltrera au creux de ton corsage, dans l’ombre blanche de sa toile fine, entre tes seins fous.
C’est là que tu caches le sucre de tes vanilles sauvages avec tant de malice.

DSC_0461

Posté par letienne à 21:33 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,