Voilà que l'été, cet amis qui nous dévisage, nous brûle tout.
Le jardin cherche, en vain, un peu d'ombre pendant que l'herbe assoiffée cherche de l'eau... un peu d'eau.
Le vent doux nous agace, le vent fou nous enlace, le ciel jaloux nous menace... mais rien, pas de pluie.
Les nuages fugaces tournent et virent, nous oublient.

Peut être une bruine cette nuit?