Imagine la vie
Comme un fleuve paisible...
Alors tu te trompes bien!

Les eaux sont troubles,
Tumultueuses et fourbes...
Le cœur y tangue la nuit,
Souvent se perd entre les rives
Car la lumière se tait...
Ton chant s'enfuit,
Au fil de l'eau s'égosille...

Loire ou pas,
C'est du noir sous ton pas,
Un peu de fraîcheur
Qui souvent fait peur.