pivoineBelles Dames dont les bourgeons exhibent leur port élégant sur des tiges à l'avenir incertain...
Le froid fût mordant, et pourtant ce sont les pivoines qui montrent avec un déploiement magique de leurs bras dont les mains fines sont le prolongement, les vrais signes du retour à la vie.

Oh! Le jardin n'explose pas encore du jaune vif des jonquilles, non. Pas encore. Mais je devine la terre plus chaude, l'air plus doux, le soleil plus présent et les jours plus longs.

Je traîne un peu plus dehors. Je scrute le ciel aux nuages rares.

Le printemps vient de sonner au portail, je vous laisse. Je m'en vais l'accueillir.