coeur de marie

Si l'effort est trop grand pour la faiblesse humaine
De pardonner les maux qui nous viennent d'autrui,
Épargne-toi du moins le tourment de la haine;
A défaut de pardon, laisse venir l'oubli.

Alfred De Musset. Poésies nouvelles.

Le printemps, en dépit de ses tourments et de ses colères, s'insalle doucement, à pas feutré dans le jardin de ma vie, abandonné à sa liberté insouciante, ma négligence récurrente.

Il y à tant à faire...