iris saumon

Une ombre passait par là...

Dans ce printemps chaotique, les jours se collent les uns aux autres comme une farandole de fragrances éphémères, poussée par les silences du temps.

Un soleil nouveau couvre le ciel presque sans nuage... Dans ce jardin doux comme un écrin de velours, construit avec l'amour de nos quatre mains, ont éclos les iris. Le saumon de leur gaze vaporeuse oscille avec cette tendresse, hier perdue, qui guide nos frissons.

Notre espoir est là: dans cette oasis de verdure. Ne jamais se lasser de pousser nos pas vers l'horizon où vivent nos rêves... Ne jamais se lâcher la main, au delà des orages qui bousculent notre sérénité.

Une ombre passait par là, juste au dessus du banc blanc où nous nous sommes assis...