Les plis de la nuit se sont défaits sous la houle silencieuse de tes cheveux mutins...
L'ombre bleue glisse sur tes épaules pour venir réveiller nos oreillers embrouillés des éclats de la nuit élégante.

IMG_5286

 

Les chevaux faits d'ombres sans menaces, cavalent en silence dans la brume à peine éclairé de la fin de nuit.
Le chant du jour est pâle.
Ta main me retient.
Mais pour la nuit, déjà nous n'y pouvons plus rien...
Ton rire vient, léger de lumière, caresser mes songes de dentelles claires.

La vie devient complice de nos soupires tièdes.