IMG_5267 copie

L'été plante son regard dans nos yeux, sans un mot, égaré dans nos silences...
La chaleur s'engouffre dans tous ces rêves que nous n'avons pas finis, sans un petit geste de douceur pour nos cœurs en abandon. Des rires viennent jusqu'à nous, depuis l'ombre légère qui caresse le ru. La pelouse est encore tendre. Son vert épais pousse nos corps à la sieste.
Les délicats tremblements du jour sèment en nous des bouts d'amour...

Tu pauses tes mains sur la rive et invite l'eau entre tes doigts... Des ridules, pleines de fantaisie, s'échappent de tes songes. Elles courent sur le miroir facétieux du temps qui a enfin cessé de nous mentir.

J'aime déjà le soir qui va venir...