DSC_0099

Elles sourient dans l’ombre improbable
d’un printemps qui a le hoquet…

Elles colorent les silences du vent
qui murmure la fragilité de nos espoirs
au cœur de nos oreilles
attentives au caprice du temps.

Roses timides,
chargées de la pluie d’hier,
en attente de celle de demain.

Et l’eau devient perle pour des noces qui nous parlent
de cet avant rieur et prometteur.

Vient le parfum de l’amour au creux de tes mains,
à la lisière de ton sourire…

La boucle se boucle toute seule.