mercredi 31 mai 2017

La nuit, la lune

Le ciel s’ensommeille dans un soupir feutré. La nuit ne s’est pas encore installée tout à fait. La lune pose son empreinte dans un lit volatile, en ôtant son jupon en crépon coquelicot. Mes yeux grands ouverts l’appellent dans la tiède douceur indigo qui la protège. Le temps glisse sur les draps enlacés...
Posté par letienne à 22:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 28 mai 2017

L'instant.

Je vois la couleur tendre de l‘absence frivole. Elle danse, vêtue d’un tutu étrange, bleu de fête… C’est un peu la nuit qui rit dans ma tête. C’est le matin qui, au petit jour, cabriole.  
Posté par letienne à 23:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 23 mai 2017

Le chaos

Un peu de pluie fraîche entre les doigts, un souffle de vent dans le cœur, mi tiède, mi sage, presque léger. Peu bavard. La vie est là, éternellement fragile. A peine agacée dans l’air où tout bouge en un désordre prémédité. Ballet fugace de Dame nature, toute étonnée de nous voir tout froisser, d’une main innocente. Maladroite. Et dans ce chaos apparu, naît une gracile beauté qui nous porte, les yeux ouverts, vers un demain garni d’espoir…
Posté par letienne à 22:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 21 mai 2017

La sagesse

Il y a la sagesse qui s’aiguise à l’orée du doute, Épuise ma paresse au bout de la route. Je cours vers l’horizon indigo Où s’allongent des brumes fines, éclaboussée de nuit. Il y a le soleil de ton cœur qui retire ses sabots, Attend le soir pour se glisser dans mon espoir. Tu sais me bercer pour faire taire ma peur du noir. Remontons la couverture en laine d’étoile Pour recouvrir nos épaules sans voile Avant que nos rêves ne se soient enfuis…  
Posté par letienne à 19:14 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 18 mai 2017

La pluie

Dans le cœur du jour grisé de mollesse froide, se glisse une pluie continue. Elle lessive une lumière pâlissante, sans un mot doux, sans un regard … Le ciel s’habille de nuit, sous une chape épaisse et basse, le roublard. Il fait monter en nous un sommeil rugueux, un engourdissement ténu. Il fallait de la pluie, elle est venue aujourd'hui…
Posté par letienne à 18:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 11 mai 2017

Au bord du Changeon...

Voilà l’eau qui file sous le ciel élégant, Chante de sa voix fine les heures claires qui scintillent au cœur du printemps. Le vent est léger, nonchalant, en quête d’un petit quelque chose de doux, de calme. Il porte la conversation des oiseaux sur le bord du miroir paisible qu’est le Changeon. Il nous amuse de ses silences emmêlés, bouscule notre gourmandise de petits bonheurs impalpables. Et le soleil borde ton rire d’une dentelle dorée… Balade sur le bord du Changeon à Bourgueil, 8 mai 2017 ... [Lire la suite]
Posté par letienne à 21:48 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 9 mai 2017

Au bord de l'eau, à Azay le Rideau

Se poser comme une ombre discrète appuyée sur le tronc d’un arbre au bord de la rivière. Respirer l’air léger, il ondule sur le ventre de l’eau pendant que des poissons malicieux ferment les yeux. Regarder la valse tendre de la verdure. Elle nous parle enfin d’un demain malin dans le creux de tes mains. Ecouter le chant puissant de l’eau. Elle égrène le temps fuyant, se dérobe en bouillonnant. Le jour devient sauvage. A nous d’être heureux, tout simplement.
Posté par letienne à 22:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 3 mai 2017

Esquisse blanche d'un printemps bien gris...

Esquisse blanche d’un printemps bien gris, le jour s’échappe de la nuit sans bruit. Le matin se frotte les mains, troubadour encore engourdi. Le vent fouette le visage, pique le nez, le ciel fronce les sourcils mais rien n’y fait. Ce jour sans lumière, grognon, sème un peu partout, ses frêles soupirs, petites tâches frissonnantes perchées dans les branches des arbres.  
Posté par letienne à 20:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 1 mai 2017

La nuit...

Chauds, beaux,Les jours se sèment Au grès du temps, Comme des absences Lumineuses. Ils claquent Au vent, Etendards Rêvés, Un peu farfelus. Je souris et tu ris, Sous le soleil Malicieux, Même pas voilé, En attente de détente. Le soir venu Tu m’enchantes, Mi transparente, Mi amusante… Je ris et tu souris ! La nuit est là, Pour blanchir De fraîcheur Le bleu refuge De tes bras ! La nuit…  
Posté par letienne à 20:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]