dimanche 8 janvier 2017

le froid est partout...

Les vignes se reposent sous le soleil à la dérive, comme un chat malade. Rien ne tremble, même pas le ciel bleu. Dans cette lumière languissante, nos pas dessinent sur le chemin des taches étranges de poussièreépaisse. Humide. Le froid est partout autour de tes yeux.   Un rire s’engouffre dans tes cheveux… éparpille des étincelles endormies dans l’air immobile.  
Posté par letienne à 20:29 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 6 novembre 2016

Sagrada Familia, le jour...

Dehors à la nuit, elle nous surprend. Dedans, le jour, dès que le soleil se montre,  Elle nous réchauffe par son étonnante  Apothéose flamboyante ! Barcelone, Sagrada Familia 21 septembre 2016, 9h52
Posté par letienne à 18:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 6 juillet 2016

Un jet de lumière

Un jet de lumière jaillit auprès de mon cœur. Un jet calme et tendre qui me réjouit. Alors je frémis en attendant l’harmonie d'une rose indifférente au creux de tes mains savantes. J'attends notre nuit pour me rassurer dans l'encre claire de tes parfums. J'espère ce soir qui vient vers nous. J'espère tes bras pour me réfugier dans l'alcôve de ton amour. J'espère ne pas pleurer à la fin du jour en posant ma tête juste à côté du cœur du monde, pour enfin rire du mépris du temps...  
Posté par letienne à 22:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 4 juillet 2016

Lumière

Je ne sais plus où est la lumière,Ni elle du jour, ni celle de la nuit.Celle que nous trouvons quand nous savons qu’elle va nous faire du bien ;Celle qui n’est ni bleue ni blanche, ni chaude ni froide ;Celle qui tombe du ciel pour éclabousser nos visages ;Celle qui rit entre deux nuages encore pâles d’un voyage trop long ;Celle qui vient couvrir l’été de ses ailes jaunes paille ;Celle qui nous sèche quand le temps est aux larmes ;Celle qui nous amuse quand les silences sont tristes et muets ;Celle... [Lire la suite]
Posté par letienne à 21:37 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 20 mai 2016

Tulipes mauves.

Posté par letienne à 22:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 23 avril 2016

Ange imprévisible.

La lumière caresse le mur bleu.Elle envahit la chambre de sa chaude et voluptueuse légèreté. Toi,ange imprévisible,tu vois ses reflets avec des yeux remplis d’or et d’étoiles. Il y a là,dans l’air déjà tiède de folles promesses,tant de mots qui se perdentdans le silence plein de souffle sauvage…  
Posté par letienne à 18:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 21 avril 2016

Prends ton temps et viens t’asseoir sur le banc.

Ne me nargue pas.Laisse la lumière timide de ce printemps plein de couleurs généreusesbercer mes songes les plus fous. Prends ton temps et viens t’asseoir sur le banc. Regarde autour de nous. Vois ces arbres, ces tulipes et ces jacinthes sauvages.Ils nous racontent notre voyage.Nous parlent de nos silences.Colorent nos attentes. Ils sont un peu de nous sur ce petit morceau de terre.Nos mains ont su bricoler ce miroir qui nous renvoi notre patience.Notre amour. Nos rires et nos colères. Je ne regrette rien, nous n’avons rien... [Lire la suite]
Posté par letienne à 21:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 28 mai 2015

Lumière murmurée.

Le jour en éveil Tendu sous le soleil Lumière murmurée.
Posté par letienne à 22:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 1 mars 2014

Le Fleuve noir.

  Il est le Fleuve qui file dans la lumière, défie les berges de ses menaces récurrentes.Il est la vie qui s'enfuit en aval de nos existences fatiguées et dérisoires. Il est mon cœur qui se demande s'il doit battre encore jusqu'à l'aurore.Il est mon âme perdue entre ses crues violentes et ses bancs de sable affligeants.Il est ma vie, souvent tintée de gris, souvent perdante, trop souvent nue et froide...
Posté par letienne à 17:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 17 mai 2013

Un éclair!

Normal 0 21 Le jour se ride en douceur et la nuit vient, discrète, caresser nos rires étonnés sur le bord du quai. L'air est noir, épais, mais le vent dénoue avec sagesse les nœuds de nos deux cœurs enfin au repos. Tes yeux... un éclair! Quand nos mains se croisent, que le frôlement de nos peaux du bout des doigts se fait, l'amour n'est jamais bien loin. L'obscurité peu jaillir de nulle part, pour nous il n'y a plus que de la lumière, même sous les draps du lit défait.
Posté par letienne à 21:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,